La route ne s’arrête pas à la fin de carrière, il y a un après, un bel après, qu’il s’agit de préparer, de mettre sur orbite, et cela commence déjà par la prise en main de son dossier de demande de retraite quelques mois avant la sortie d’activité, tant de choses se jouent parfois là,sans que l’on s’en rendre trop compte.
Eh oui, la fracture informatique, numérique, vous connaissez ? Aujourd’hui il faut tout faire par internet, on ne se déplace plus dans les centres où les quelques conseillers retraite reçoivent les futurs pensionnés à la chaîne et parlent parfois un langage d’initié qui ne manquent pas de troubler leurs interlocuteurs venus pour comprendre, être bien informés. Ils s’en retournent avec leurs interrogations, le vocabulaire entendu pas toujours explicité.
De par mon parcours professionnel en banque, finance , patrimoine et surtout en assurance de la personne et protection sociale, sujet lié directement à la retraite, j’accompagne avec un grand plaisir des futurs pensionnés, souvent polypensionnés en raison de leur carrière riche d’expériences sous divers statuts.
Prendre en charge des dossiers de demandes de retraite c’est, faire valoir l’ensemble des droits des candidats à la retraite, c’est souvent se battre contre l’administration qui met un temps fou à répondre à des questions simples. Il faut connaître les méandres de la protection sociale, les règles en vigueur pour faire valoir les droits légitimes de ceux qui ont travaillé dur, cotisé longtemps et ne se voient pas assez bien entendus par les serviteurs de l’Etat qui ne perçoivent pas toujours que derrière un dossier , il y a un homme, une femme qui attend pour savoir quand il peut enfin s’arrêter et laisser sa place à un salarié que son employeur ne peut embaucher tant que la prise de retraite n’est pas validée de manière définitive.
Je vois le bénéfice apporté à mes clients, l’efficacité dans les démarches entreprises, et le fait que seuls, ils n’auraient pas fait valoir leurs droits jusqu’au bout et auraient ainsi perdu à vie des droits à pensions, des euros conséquents passés à la trappe, faute d’expertise, de conseil et d’accompagnement et dans bien des cas encore faute d’expérience informatique, la fracture numérique est une triste réalité pour ceux qui la vivent au quotidien.
Je suis heureux de voir mes dossiers se solder par la prise en compte de tous les éléments versés aux demandes instruites et ce que cela engendre de revenus supplémentaires pour mes clients. Vive l’accompagnement retraite, Capitaine de Route est aux côtés de ses clients.pour un marathon ou une étape dantesque par sa longueur et son âpreté.

 

Rémi VAILLS , dirigeant, créateur de Capitaine de Route

« Si vous le souhaitez, vous êtes bienvenus à partager cet article dans vos réseaux. Merci de mettre le bloc signature ci-dessous pour respecter les droits d’auteur »    (Rémi VAILLS)

Rémi VAILLS


Conseiller en Gestion managériale

Coaching, formations, et accompagnement par le biais du mental sportif.

remi@capitainederoute.fr

par téléphone, sur rendez-vous : +33 (0)6 70 70 66 34

(English spoken- Ich spreche auch Deutsch)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>