Photo Crédit Rémi VAILLS

Vous savez ce qu’est la popularité, mais connaissez-vous la « Poupoularité », phénomène de société que les sociologues ont certainement étudié de près pour savoir ce qui se cache derrière ce phénomène qui perdure malgré les années.
Vous l’avez compris, il s’agit de la popularité de Raymond Poulidor dit Poupou, qui a pourtant stoppé sa carrière voilà plus de 40 ans et qui reste si populaire. Quelle est la signification de cette engouement pour ce champion dont le surnom rime pour le grand public à « éternel second » !
Les français n’aimeraient-ils pas les vainqueurs ? Je n’y crois pas. La réponse est, à mon avis, plus subtile, Poulidor ayant un très beau palmarès à son actif. Nous sommes dans la France des « 30 glorieuses.
Jamais, au grand jamais, je n’ai entendu les spectateurs (en course, ou même à l’entrainement) me crier « allez Anquetil », ni « même allez Merckx », par contre les « allez Robic », et surtout les »allez Poupou », combien de fois les ai-je entendus !
Premier rectificatif de taille, Poulidor a aussi gagné de prestigieuses courses, Milan, San Rémo, La Flèche Wallone, Paris-Nice du temps du grand, très grand Eddy Merckx, excusez du peu ! Un palmarès à en rendre jaloux plus d’un crac !
Les français aiment les courageux, et Poupou, tel un résilient, était un de ces combattants qui se relevait toujours même quand les éléments lui étaient contraires. Il avait du panache, et seulement de la malchance. Les français ont dû se reconnaître en lui, un valeureux, un guerrier, un volontaire qui n’abdiquait jamais, un véritable RÉSILIENT ! Il serait intéressant d’avoir la vision de Boris Cyrulnik à ce sujet.
Parlons ensuite de longévité, car il fut le premier coureur à durer aussi longtemps au très haut niveau, il se bonifiait comme le bon vin vieilli en fut de chêne, rappelons qu’il termina 3 ème de son dernier Tour de France à 40 ans  en 1976.
Poupou respirait et respire la France profonde, celle de nos provinces, de nos territoires et le goût de terroir est certainement une valeur à laquelle les français sont solidement attachés dans un monde où le microcosme médiatique parisien oublie que la France est aussi celle des régions, des territoires, là où le patrimoine a encore un vrai sens. Originaire de St Léonard de Noblat près de Limoges.
Alors voilà sous la « Poupoularité » (il vient de fêter ses 80 printemps) se niche bien des messages forts, simples, authentiques, car Poupou était bien de la race des authentiques
Qu’en dites vous ? C’est mon analyse, mais la votre est peut-être différente, elle la complète, je suis curieux de connaître votre sentiment sur ce phénomène qui dépasse à mon sens, la sphère cycliste pure.

« Vous êtes bienvenus à partager cet article dans vos réseaux. Merci de mettre le bloc signature ci-dessous pour respecter les droits d’auteur »    (Rémi VAILLS)

remi-photoRémi VAILLS

Conseiller en Gestion managériale

Coaching, formations, et accompagnement par le biais du mental sportif.

remi@capitainederoute.fr

par téléphone, sur rendez-vous : +33 (0)6 70 70 66 34

(English spoken- Ich spreche auch Deutsch)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>