Les cartes heuristiques, ces cartes mentales, « mindmaps » en anglais, ont le vent en poupe, phénomène de mode éphémère ou matière essentielle  à connaître, à maîtriser et à enseigner pour favoriser la découverte, le traitement d’un sujet dans toutes ses dimensions, un  360° en l’occurrence ?

Pourquoi utiliser cette nouvelle technique ?  Qu’apporte-t-elle de plus ?
Notre temps est compté, nous voulons faire un tas de choses à la fois, aborder un maximum de questions en étant clair et inspirant pour ceux à qui l »ont s’adresse. Il nous faut trouver des moyens mnémotechniques, car l’essentiel et de comprendre et retenir pour adopter, prendre en main efficacement.
Nous risquons de nous égarer en structurant de manière imparfaite notre intervention. Nous devons veiller à toujours motiver notre auditoire, garder son attention, favoriser la compréhension des sujets abordés.  Nous partons rarement en vacances sans avoir tracé au préalable notre feuille de route aussi que précise que possible, pour rendre le trajet aisé et agréable pour tous, évitant les détours inutiles, chronophages, de nature à compromettre l’arrière à destination dans le temps imparti. Le Mindmapping a finalement cette mission de faciliter la tâche, permettre de prendre en compte toutes les étapes primordiales, sans omission, tout en rendant fluide le déroulé. A l’image du code de la route, tout est basé sur des signes conventionnels, des panneaux, des  images mentales facilement compréhensibles et mémorisables  par tous. De l’apprentissage, une utilisation régulière et la technique devient un réflexe, un automatisme naturel dont on ne peut plu se passer tellement il peut nous alléger la vie dans notre quotidien professionnel et personnel.
Etre concis, précis, percutant et doté d’une sérénité grâce à ce pense-bête, cette feuille de route hyper efficace, il n’en faut pas plus, pour creuser cette méthode, apprendre les fondements et les rudiments techniques pour faire de cet outil un allié quotidien structurant et favorisant nos démarches les plus complexes, nous rendant plus léger dans la gestion des émotions, du stress préalable à toute prise de parole en public, toute intervention pédagogique.

Tony Buzan s’est penché sur la libération des capacités cognitives que recèle notre cerveau.  Retrouvez son analyse dans l’ouvrage ci-dessous. Selon lui, nous pourrions mieux comprendre les performances de notre cerveau, lire plus vite et mieux, renforcer notre mémoire et prendre des notes plus efficacement.
Témoignage personnel: Je me suis trouvé dernièrement à une réunion grenobloise avec une consœur spécialisée en Mindmapping, qui venait la semaine précédente de faire une conférence annécienne sur le Mindmapping,  à laquelle j’avais assisté. Alors que je prenais des notes, et des notes lors de la réunion commune de Grenoble,  elle faisait ses petits dessins, bien plus parlant que mes propres notes, et le tout tenait sur une unique page. Pas d’oubli, une vision synoptique claire, une rapidité d’exécution lui permettant une meilleure écoute. Le bonheur d’avoir « une tête bien faite » en trame de fond ! Il ne m’en faut pas plus pour être convaincu de l’impact et la nécessité de maîtriser et d’utiliser cette technique de prise de notes dans mon quotidien.

9782212552140Dessine-moi une idée

 Illustration tirée du site  « Dessine-moi une idée »

 

 

 

« Vous êtes bienvenus à partager cet article dans vos réseaux. Merci de mettre le bloc signature ci-dessous pour respecter les droits d’auteur »    (Rémi VAILLS)

remi-photoRémi VAILLS

Conseiller en Gestion managériale

Coaching, formations, et accompagnement par le biais du mental sportif.

remi@capitainederoute.fr

par téléphone, sur rendez-vous : +33 (0)6 70 70 66 34

(English spoken- Ich spreche auch Deutsch)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>